Déroulement des randonnées

L’encadrement

Lors de chacune des sorties en groupe, tant le mardi soir que la fin de semaine, un membre sera responsable de chaque groupe. Celui-ci sera responsable du parcours choisi, de la direction et du rythme correspondant au groupe pour lequel on l’a mandaté.

Avant le départ

Il est fortement conseillé :

  • D’effectuer une brève inspection visuelle de son vélo afin de s’assurer de la sécurité et du rendement escompté. La pression des pneus et la conformité du fonctionnement des freins devraient demander une attention plus particulière!
  • De s’assurer d’avoir en sa possession une chambre à air (du format requis pour son propre vélo) et un kit de réparation des crevaisons. Des outils particuliers peuvent être requis si les roues ne sont pas munies d’un système de déclenchement rapide : à vous de vérifier cette situation. En cas de doute, demandez l’aide d’un responsable de groupe ou autre membre qui est familier avec cette situation.
  • De se joindre au groupe de cyclistes qui correspond à ses propres capacités physiques et à ses attentes.

Il incombe à chaque membre participant de prendre une décision rationnelle et éclairée quant à sa participation à tel ou tel autre groupe de façon à rendre la randonnée agréable pour lui-même et pour son groupe. Toutes les sorties organisées doivent se dérouler dans le respect de l’horaire prévu.

Concernant le cycliste lui-même

Il est recommandé d’effectuer, avant le départ, quelques mouvements de réchauffement et d’étirement qui permettent souvent d’éviter les blessures et d’installer une certaine aisance physique dès le début de la randonnée.

Chaque randonnée devra :

  • débuter par une période de réchauffement de 5 à 10 minutes, à vitesse réduite, à partir du moment du départ, afin d’éviter les courbatures et blessures et aussi de faciliter l’organisation du groupe sur la route. Le chef de file s’acquittera de cette tâche.
  • inclure en fin de parcours, lorsque possible, une période de « récupération » d’environ 10 minutes. Dans le même sens, à l’arrivée au stationnement, il vous est fortement recommandé d’effectuer quelques exercices d’étirement qui vont supporter plus efficacement la récupération et un lever moins douloureux le lendemain matin.
  • incorporer des pauses adaptées à chaque groupe. Le nombre de ces pauses sera déterminé par le responsable de la sortie. Celui-ci tiendra compte des capacités physiques des cyclistes de son groupe, de la distance totale à parcourir, de la température ambiante, des difficultés du terrain de façon à garder son groupe rassemblé et ce, dans le respect de l’horaire prévu.

Organisation des sorties

Le(a) responsable des longues randonnées (fins de semaine)

Membre du club qui désire organiser sa randonnée et qui choisit un trajet de son choix. Il peut compter sur l’aide et l’expérience du comité et de tous les membres de Cycl’O Nord.

Que ce soit un trajet nouveau ou une randonnée déjà existante, il devra reconnaître le parcours de façon à pouvoir :

1- Déterminer le kilométrage
2- L’endroit et l’heure du départ
3- Les pauses
4- L’endroit du dîner
5- Les sections dangereuses (circulation, chemin de gravier, etc.)
6- Juger la difficulté du parcours
7- Produire une carte du trajet
8- Produire deux parcours un long et un plus court (si possible avec possibilité de couper la distance de chaque parcours de +/- 10km)
9- Choisir un endroit pour le souper.

Comme personne ressource, c’est à lui de prendre les décisions et d’assurer la sécurité du groupe. Il choisit son ou ses chef(s) de groupe ainsi que son ou ses serre-file(s).

Il sera appuyé par au moins deux membres du comité.

Veuillez noter que le club rembourse les dépenses occasionnées pour préparer ces sorties, c’est-à-dire essence (faire le plein avant et refaire le plein après et nous fournir la facture.) Si la randonnée est loin de St-Jérôme et qu’elle prend la journée, nous remboursons des frais de repas raisonnable ne comportant pas de boissons alcoolique avec présentation de factures. Tous ses frais devraient être pour un maximum de deux personnes.

Responsable de groupe

  • S’assure que le nombre de cyclistes par peloton ne dépasse pas 8;
  • S’assure d’une période de réchauffement (10-15 minutes) au début de la randonnée (partir plus lentement et augmenter à la vitesse prévue pour le groupe);
  • Fait respecter la vitesse moyenne du groupe (très important);
  • Arrête le peloton au besoin pour rappeler les consignes;
  • S’assure de faire effectuer les relais à une fréquence appropriée (soit à chaque km ou moins si vent de face);
  • S’assure qu’aucun cycliste n’est largué par le groupe;
  • Désigne un accompagnateur dans le cas ou un cycliste fatigué aurait besoin d’être accompagné pour le retour (personne volontaire ou tirage au sort si nécessaire) ou le fait ralentir et attendre le groupe suivant qui a une vitesse moyenne moins élevée;
  • Regroupe les cyclistes après la pause;
  • S’assure que le chef de file respecte son rôle;
  • S’assure que le cycliste respecte son rôle;
  • S’assure de faire respecter la procédure de départ.

Chef de file (le premier du peloton)

  • Doit regarder la route loin devant pour choisir le meilleur trajet à suivre (il doit indiquer avec les signaux auditifs et si possible visuels convenus, les trous, les obstacles et les freinages à ceux qui le suivent, et cela, dès qu’il les aperçoit afin de donner aux autres le temps de réagir.);
  • Conserve la vitesse du cycliste de tête qui le précédait avant le relais;
  • Garde la vitesse ou l’effort constant et mouline continuellement. Il s’abstient de boire ou de manger.
  • Évite de passer très près d’un obstacle;
  • Indique verbalement à l’avance les feux de signalisation, les arrêts obligatoires, les ralentissements ou les changements de route;
  • Ralentit avant de traverser un pont avec un tablier de bois. Les cyclistes traversent le pont en diagonale pour éviter que leurs roues n’entrent inopinément dans une fente entre deux madriers. Parfois, il peut être nécessaire de traverser le pont à pied, vélo à nos côtés, lorsque c’est nécessaires, cela sera mentionner par le responsable de la sortie avec les indications avant le départ;
  • Ralentit avant de traverser une voie ferrée. Les cyclistes traversent les rails perpendiculairement (90 degrés) à ceux-ci et le peloton se regroupe avant de reprendre sa vitesse de croisière;
  • S’assure de faire un arrêt au haut d’une côte, après un arrêt, un virage ou le passage d’une voie ferrée afin de regrouper le peloton et ce dans un endroit sécuritaire;
  • Donne son relais avant épuisement et ce, dans un endroit sécuritaire;
  • Indique par un signal verbal ou de la main, qu’il va donner le relais. Accélère légèrement pour se dégager vers l’avant, se tasse à gauche, arrête de pédaler, se laisse glisser rapidement vers la fin du peloton.

Le cycliste

  • Doit bien choisir son groupe en fonction de sa vitesse, son état de fatigue, sa capacité de boire en roulant;
  • Respecte le code de la route;
  • S’assure que son vélo est en ordre;
  • S’assure que ses pneus sont bien gonflés (obligatoire);
  • S’assure que son blocage rapide est bien fixé;
  • Évite le freinage inutile;
  • Garde ses mains sur les cocottes de façon à être prêt à freiner (pas sur le dessus du guidon);
  • Maintient la cadence (ne pas arrêter de pédaler) et conserve la vitesse;
  • Ne roule pas trop large;
  • Se déplace en ligne droite (évite les changements brusques de direction);
  • Dans les descentes, le cycliste de tête continue à pédaler tant qu’il le peut afin de lutter contre la résistance de l’air; les autres cyclistes gardent leur position, en distançant le cycliste précédent d’autant plus que la vitesse est grande;
  • Dans les montées courtes, les cyclistes gardent leur position;
  • Dans les longues montées, chaque cycliste grimpe à son rythme, en prenant soin de doubler un cycliste plus lent prudemment par la gauche en le signalant verbalement et regagne la ligne de droite il doit aussi avertir lorsqu’il se lève pour pédaler en disant up ou debout. Le peloton se regroupe au sommet dans un endroit sécuritaire;
  • Regarde le cycliste devant lui tout en gardant un oeil sur la route (ne pas fixer la roue du cycliste qui précède);
  • Signale et indique verbalement et si possible visuellement les hasards de la route;
  • Demeure derrière le cycliste qui précède à une distance d’une demi-roue;
  • Ne croise pas sa roue avec la roue arrière du cycliste qui le précède;
  • Attend d’être en queue de peloton pour boire ou manger. Si cela est impossible, s’assurer que le cycliste qui précède ne le fait pas;
  • Le dernier cycliste avertit le groupe de la présence d’un véhicule qui suit;
  • Fait suivre vers l’avant les informations reçues de l’arrière;
  • S’assure que le cycliste qui le suit est toujours là;
  • Roule dans un groupe adapté à sa capacité;
  • Si le cycliste débarque accidentellement de la chaussée, il roule un peu pour laisser passer le peloton et reprendre son équilibre, puis il remonte sur la chaussée;
  • Si vous décidez de quitter le groupe, avisez le responsable pour que le peloton puisse continuer en toute tranquillité d’esprit;
  • Ne dépasse jamais par la droite, toujours par la gauche et en le signalant;
  • Demande un arrêt s’il a les mains engourdies.

Procédure de départ

1- S’échauffer et préparer son vélo

L’échauffement vous permet d’éviter les blessures. Une préparation adéquate du vélo prévient les bris mécaniques et réduit les ajustements en cours de route.

2- Déposer son vélo vis-à-vis la pancarte correspondant à son groupe de vitesse

Principes de base afin de bien choisir votre groupe de vitesse moyenne :

a) Un cycliste trop rapide pour un peloton aura pour effet de faire accélérer le peloton en donnant des coups, ce qui fera éventuellement éclater le peloton.

b) Un cycliste trop lent pour un peloton aura pour effet de retarder le peloton. Le cycliste s’épuisera rapidement ce qui le rendra dangereux pour le reste du groupe.

c) Il faut être conservateur. Il vaut mieux rouler avec un groupe moins rapide à la première sortie ce qui évitera de retarder le peloton.

d) Un cycliste plus fort doit s’ajuster aux autres membres du groupe. Il peut aider le peloton en prenant des relais plus longs et en supportant ceux qui ont plus de difficultés dans les côtes.

e) Le défi d’un nouveau cycliste est d’apprendre à rouler selon nos règles. Le cycliste doit faire sa classe dans un peloton moins rapide car une vitesse plus élevée demande encore plus de coordination.

3- Prendre la carte et la description du parcours à l’auto du responsable.

Il y aura trois longueur de parcours.

4- Mot de bienvenue

Le mot de bienvenue a pour but d’identifier les nouveaux membres et de faciliter leur intégration au sein du club.

5- Capsule de formation

La capsule de formation permet de cibler et de corriger les problèmes rencontrés dans les randonnées précédentes. Elle donne aussi de l’information pour améliorer le roulement des pelotons.

6- Départ par groupe de vitesse

Les groupes sont formés selon la vitesse et la longueur du parcours et doivent être composés de 4 à 8 cyclistes maximum (au départ). Valider l’information avec le responsable du groupe. S’il y a plus de 8 cyclistes dans votre groupe, vous pouvez par exemple faire un groupe 25-27 fort et un groupe 25-27 régulier.

Identifier les nouveaux cyclistes et mettre quelqu’un en charge de leur donner les rudiments des techniques pour rouler de façon sécuritaire.

7- Le départ

Les pelotons partent en commençant par le plus rapide et en descendant jusqu’ au moins rapide et en laissant une période d’attente entre chaque peloton (1 minutes).